Sommaire

  • La performance énergétique
  • La santé et le bien-être
  • Le respect de l’environnement
  • Un projet de maison écologique, des solutions…
  • Quel coût pour une maison écologique ?
  • Un bien valorisé

Habiter dans une maison écologique est devenu un des enjeu majeur de l’économie mondial.  Pendant de nombreuses années, n’avais aucun sens. Le bien être de l’espèce humaine passait par à un modèle de construction ayant un impact majeur sur l’environnement et les ressources naturelles de la planète. A cela s’ajoute les problèmes de santé liés aux pesticides, à la pollution, la liste est longue.

Il est désormais impossible de ne pas se pencher sur la question de l’écologie et envisager de faire de son habitation un espace saint qui respectent les critères ci-dessous :

  • Construction écologique
  • Produits issus de ressources renouvelables
  • Réduction des déchets
  • Réduction de matières premières
  • Réduction d’énergie
  • Collecte sélective
  • Recyclage des déchets

Pour commencer, le logement écologique repose sur trois grands piliers :

 

La performance énergétique

C’est la quantité d’énergie consommée ou estimée pour répondre aux différents besoins de la famille. Cela va inclure entre autres le chauffage, l’eau chaude, le système de refroidissement, la ventilation et l’éclairage.

Conçu pour obtenir d’excellentes performances en terme d’isolation, ce sera votre première source d’économie. Moins de chauffage, donc moins d’électricité, ce qui aura pour résultat une facture plus légère. Une bonne orientation permettra de profiter de la chaleur du soleil. C’est un élément important dont il faut tenir compte pour tous vos projets.

La santé et le bien-être

L’habitat écologique nuit le moins possible à la santé de ses occupants. Il est construit avec des matériaux non toxiques, fabriqués dans le respect de l’environnement. La qualité de l’air intérieur, devenu depuis quelques années une préoccupation sanitaire majeure, est prise en compte dans un projet d’habitat écologique (dans la conception, le choix des matériaux et des équipements).

Le respect de l’environnement

Chaque construction porte atteinte à l’environnement et à la biodiversité. L’habitat écologique est pensé pour réduire cet impact négatif, au moment de sa construction et durant toute sa vie. Par une implantation selon les principes bioclimatiques, l’utilisation de matériaux naturels, peu ou pas transformés, issus des circuits courts (pour éviter le transport trop long et polluant), etc. Le chantier doit consommer le moins d’énergie possible et produire un minimum de déchets.

Un projet de maison écologique, des solutions…

Chaque projet est unique (comme vous), il n’existe donc pas de solution toute faite pour concevoir ou rénover un habitat écologique.  Les  possibilités sont nombreuses. Elles peuvent combiner les pratiques et matériaux ancestraux éprouvés (bois, paille, chaux, pierre, terre, ventilation naturelle) remis au goût du jour, et des techniques  et technologies de pointe (panneaux solaires, système de chauffage « intelligent », etc.). D’où l’importance de bien préparer son projet !  A fortiori quand on choisit l’option écologique.

Quel coût pour une maison écologique ?

« C’est bien mais c’est trop cher ! » Cette phrase, vous n’avez pas fini de l’entendre si vous parlez d’habitat écologique. L’argument, c’est vrai, peut se vérifier sur le coût d’achat. Il est généralement admis que le surcoût est de  10 à 20 % environ comparé au standard minimum (selon les solutions choisies). Or un logement écologique se réfléchit différemment : par le coût d’usage. Avec une consommation énergétique moindre voire positive (le logement produit plus d’énergie qu’il n’en consomme) les charges du logement diminuent considérablement et gomment rapidement ce « surcoût écologique ».

 Un bien valorisé

Passoire énergétique… Épave thermique… C’est ainsi que l’on nomme les dizaines de milliers de logements mal isolés qui peuvent engouffrer jusqu’à la moitié  du budget des ménages modestes. Avec le temps et l’emballement constant du prix de l’énergie, ces biens sont de plus en plus difficiles à vendre. Ça se comprend.

Un habitat économe en énergie et respectueux de la santé de ses occupants, lui, au contraire, a de sérieux atouts à faire valoir. Votre bien écologique, si vous décidez de le revendre, acquiert une nouvelle valeur : la valeur verte, de plus en plus prisée sur le marché immobilier.